SAPRIS-SERO : un second test programmé

Automate ELISA

Nous proposons à une partie des participants E3N-E4N un test sérologique de suivi, pour étudier la persistance des anticorps au fil du temps et la dynamique de contamination virale au sein des foyers.

 

Connexion pour les participants sélectionnés :

Vous retrouverez votre questionnaire SAPRIS-SERO 2 sur la plateforme web dédiée :

 

UN NOUVEAU VOLET DE L’ETUDE SAPRIS-SERO

En partenariat avec l’étude familiale E3N-E4N et d'autres grandes cohortes françaises, l’Inserm a lancé, en avril 2020, le programme SAPRIS : "Santé, perception, pratiques, relations et inégalités sociales en population générale pendant la crise COVID-19".

Parmi l’ensemble des participants à l'étude SAPRIS, plusieurs dizaine de milliers de volontaires ont reçu un kit de prélèvement dans le cadre du volet sérologique de cette étude : SAPRIS-SERO.

Les chercheurs de l'étude SAPRIS-SERO souhaitent maintenant étudier la persistance de nos défenses contre la maladie (anticorps) au fil du temps et la dynamique de contamination virale au sein des foyers.

  • Ce nouveau volet s’adresse à tous les participants dont le premier test sérologique était positif, et également, à titre de comparaison, à certains participants tirés au sort dont le test était négatif.
  • De plus, nous proposons à certains participants un volet complémentaire sur les personnes avec lesquelles ils habitent. Il s'agit de remplir - avec leur accord - un court questionnaire concernant les membres de leur foyer et de leur proposer un test sérologique (y compris les enfants âgés de 6 ans et plus, avec l’accord de leurs représentants légaux). Ceci afin de mieux comprendre comment se diffuse le virus au sein des foyers.

Comme précédemment, le matériel nécessaire sera envoyé gratuitement chez les participants. Le consentement au prélèvement ainsi qu’un questionnaire seront à remplir au moment du prélèvement.

Nous vous invitons à consulter les notes d’information qui seront envoyées avec les kits de prélèvement sur notre site, ainsi que les modes d’emploi pour le bon déroulement du prélèvement.

Questions fréquentes

Qui peut participer ?

Comment participer ?

Sérologie et vaccination

L’envoi des kits

Le résultat de vos analyses

Les droits des participants

Quels résultats scientifiques ont déjà été obtenus ?

 

QUI PEUT PARTICIPER ?

Je souhaiterais recevoir un kit, à qui m’adresser ?

Les kits SAPRIS-SERO sont proposés afin de répondre à une question de recherche. Ils ne sont proposés qu’à certains volontaires : des personnes ayant déjà fait un test sérologique dans le cadre de notre étude, en 2020. Parmi ces participants, seuls sont invités ceux dont les résultats étaient positifs et des participants dont les résultats étaient négatifs tirés au sort, à titre de comparaison.

La possibilité pour certaines personnes extérieures à la cohorte de recevoir un kit n’est offerte qu’aux membres du foyer des participants sélectionnés. Si c’est votre cas, vous avez reçu ou recevrez une invitation par e-mail (ou par sms si vous aviez choisi ce moyen).

A qui s’adresse la sérologie proposée dans le cadre de l'étude au sein des foyers ?

A toute personne qui partage le même logement / dort sous le même toit qu’un participant sélectionné pour le volet foyer de cette étude sérologique et ce :

  • au moins 3 nuits par semaine en moyenne
  • depuis plus d'un mois.

Cette personne :

  • Peut avoir ou non un lien de parenté avec le participant
  • Doit être âgée de 6 ans ou plus au 1er juin 2021
  • Doit accepter de faire le prélèvement (les personnes mineures ou sous tutelle doivent avoir l’accord de leurs représentants légaux)

Est-ce que je peux faire le test, alors que certains membres de mon foyer ne veulent pas participer ?

Oui, vous pouvez tout à fait participer même si aucun des membres de votre foyer n'acceptent de participer.

Les membres de mon foyer qui réalisent le test seront-ils inclus dans l’étude familiale E3N-E4N ?

Non, leur participation à ce test sérologique ne les engage pas à rejoindre la cohorte familiale et inversement, refuser le prélèvement ne les empêchera pas de rejoindre E3N-E4N.

Certaines personnes qui vivent avec vous sont peut-être des participants potentiels de l'étude familiale E3N-E4N. Celle-ci est ouverte à la famille des femmes E3N. Leurs enfants, petits-enfants et les pères de leurs enfants sont les bienvenus. S'ils souhaitent rejoindre l'étude familiale, ils peuvent se préinscrire sur www.e4n.fr/preinscription 

Est-ce que les membres de mon foyer peuvent faire le test si je refuse de participer ?

Non, car nous devons pouvoir relier les membres d’un foyer au participant de la cohorte. Si vous ne participez pas, les tests de vos proches n’auront pas d’intérêt scientifique pour cette étude et nous ne pourrons pas les analyser.

J’ai un mauvais souvenir de ma 1ère sérologie, je ne veux pas participer.

J’ai eu des difficultés à faire la piqûre.

Nous avons pris en compte les difficultés que vous avez pu rencontrer avec le matériel de la vague précédente : nous avons changé de prestataire pour le matériel de prélèvement (auto- piqueurs).

Cependant, si vous ne voulez vraiment pas participer, merci de nous prévenir afin que nous puissions rapidement proposer le kit à un autre participant.

J’ai eu des difficultés à me connecter pour remplir les questionnaires.

Nous sommes conscients que le remplissage sur internet est un défi pour certains d’entre vous. Pour cette nouvelle étape du projet, le nombre de participants est très inférieur aux précédents envois et nous espérons donc pouvoir vous aider pas-à-pas dans la connexion et le remplissage et à vous proposer des solutions pratiques. N’hésitez pas à nous écrire ou à nous appeler.

J’ai trouvé le délai pour les résultats beaucoup trop longs.

Nous sommes conscients que les analyses sérologiques, dans le cadre de recherche qui est le nôtre, induit des délais très longs en comparaison avec ce que proposent les laboratoires d’analyses en ville. Nous devons cependant  privilégier les impératifs de la recherche à la rapidité. Sachez que vous avez été sélectionné(e) sur des critères scientifiques précis et que votre participation serait précieuse pour les chercheurs.

Cependant, si vous ne voulez vraiment pas participer, merci de nous prévenir rapidement afin que nous puissions proposer le kit à un autre participant.

COMMENT PARTICIPER

Où trouver le questionnaire ?

Le mieux est de suivre les indications du message d’invitation que vous avez reçu, si vous avez été sélectionné(e).

Vous retrouverez votre questionnaire SAPRIS-SERO 2 sur la plateforme web dédiée :

Les membres de votre foyer qui accepteraient de participer recevront leur questionnaire et le formulaire de consentement au format papier, en même temps que leur kit de prélèvement.

Sérologie et vaccination

J’ai été vacciné(e), puis-je participer ? Cela ne va-t-il pas pas fausser votre étude sur les anticorps ?

Vous pouvez tout à fait participer ! Au moment où vous réaliserez votre prélèvement, nous vous demanderons de remplir un questionnaire associé qui posera la question sur votre statut vis-à-vis de la vaccination. Les chercheurs sauront ainsi en tenir compte pour l'analyse des anticorps.

Il est très important, non seulement de savoir combien de temps les anticorps sont présents chez les personnes ayant été infectées, mais aussi ce qu'il en est après une vaccination.

Faut-il attendre les résultats de cette sérologie avant de se faire vacciner ?

Comme pour la 1ère fois, cette étude regroupe plusieurs cohortes françaises et nécessite une logistique importante. Les résultats sérologique ne seront pas rendus avant plusieurs semaines, voire mois. C’est pourquoi, si vous êtes éligible au vaccin et souhaitez vous faire vacciner, nous vous déconseillons d’attendre nos résultats.

L’ENVOI DES KITS

Je ne serai pas chez moi dans les prochaines semaines, pouvez-vous m’envoyer le kit à mon adresse provisoire ?

Si vous avez la possibilité de récupérer le kit d’ici la fin juillet (retour de congés, suivi de courrier …), vous pourrez réaliser et renvoyer votre prélèvement à votre retour. A défaut, pour des raisons logistiques, nous ne pouvons pas prendre en compte des modifications temporaires d’adresse, merci de votre compréhension.

J’ai changé d’adresse, comment mettre à jour mes coordonnées ?

L'adresse à laquelle nous vous l'enverrons, par défaut, sera celle utilisée pour l'envoi de votre premier kit de test. Si vous avez changé d'adresse depuis, merci de nous prévenir. Vous pouvez nous appeler ou nous écrire :

Téléphone : 01 42 11 61 46 ou 01 42 11 53 86
Mail : contact@e3n.fr

Nous vous demandons d'éviter de nous donner une adresse temporaire pour éviter des difficultés lors de nos prochains envois.

Quand vais-je recevoir mon kit ?

L’envoi des kits est prévu pour juin / juillet 2021. Nous vous les enverrons 3 à 4 semaines après le remplissage du premier questionnaire. Vous serez prévenus en amont par e-mail.

Le résultat de vos analyses

Lorsque les analyses auront été faites, les résultats vous seront adressés par courrier postal. Ils seront également adressés par courrier postal, individuellement, à chaque membre de votre foyer.

Si les tests ne permettent pas de vous donner un résultat fiable, vous en serez également informé(e).

LES DROITS DES PARTICIPANTS

Où trouver les notes d’informations pour les différents participants ?

Pour mieux comprendre l’étude et ce à quoi participer vous engage, nous vous invitons à consulter les notices d’information et formulaires de consentement. Ces documents sont ici à titre informatif. Ils vous seront fournis systématiquement au moment du prélèvement et c’est bien à ce moment que vous aurez à les remplir.

Pour les participants d’E3N-E4N ayant déjà participé à SAPRIS-SERO :

Pour les personnes vivant avec un participant principal :

Qui a autorisé la collecte des informations sur les proches ?

Mieux comprendre la dynamique de contagion du SARS-Cov-2 au sein des foyers est une question cruciale. Pour y répondre, le projet de recherche SAPRIS-SERO propose de décrire avec qui vivent les participants pour mieux comprendre ce qui augmente ou réduit le risque de contamination entre proches. Pour cela, nous demandons des précisions aux participants sur les personnes avec lesquelles ils vivent, avec l’accord de ces dernières.

En complément, il est proposé aux proches qui l’acceptent (y compris les enfants âgés de 6 ans ou plus, avec l’accord de leurs représentants légaux) de faire également un test sérologique. Dans ce cas, ces proches rempliront eux-mêmes un consentement pour participer.

Ce protocole de recherche a reçu un avis favorable d’un Comité de protection des personnes le 12/03/2021 et une autorisation de la CNIL le 23/03/2021.

Je vis avec un participant, quelles informations ont peut-être été collectées sur moi ?

Les participants sélectionnés pour le volet sur la contagion au sein des foyers de SAPRIS-SERO ont été sollicités pour donner quelques informations sur les personnes qui vivent avec eux. Ces informations sont précieuses pour comprendre la dynamique de contagion du virus dans les foyers.

Ces questions concernent aussi bien les personnes du foyer qui peuvent et souhaitent faire un prélèvement pour un test sérologique que les celles qui refusent ou ne peuvent pas participer (ex : enfants de moins de 6 ans). Les participants s’engagent toutefois dans le questionnaire à ne pas donner des informations sans l’accord des personnes concernées.

Les informations demandées sont :

  • 4 premières lettres du prénom* (pour distinguer les kits de prélèvement et éviter les inversions au sein du foyer qui nuiraient à la qualité des résultats scientifiques.) 
  • Age au 1er juin 2021*
  • Sexe 
  • Cette personne a -t-elle déjà eu un (ou plusieurs) tests(s) positif(s) à la Covid-19, que ce soit par prélèvement nasal ou salivaire ? Si oui, mois et année du premier test positif.
  • Cette personne a -t-elle déjà eu un (ou plusieurs) prélèvements sanguins pour la recherche d’anticorps contre le coronavirus (il peut s’agir de test "sérologique" ou de test rapide réalisés avec une goutte de sang) ?  Si oui, mois et année du dernier prélèvement réalisé.  Ce test était-il positif ?
  • Cette personne est-elle vacciné(e) contre la Covid-19 ? Si oui, mois et année de la dernière injection effectuée, type de vaccin reçu, nombre d’injection(s) effectuée(s)
  • Cette personne accepte-t-elle de recevoir un kit pour la réalisation du test sérologique mesurant les anticorps contre le coronavirus (uniquement pour les personnes de 6 ans ou plus) ?
  • Cette personne fait-elle également partie d’une autre cohorte ?

Seules les questions marquées d’un astérisque sont obligatoires pour permettre l’organisation de l’envoi des kits de prélèvement.

Je vis avec un participant, je souhaite m’opposer à l’utilisation de mes données

Les participants s’engagent dans le questionnaire à ne pas donner des informations sans l’accord des personnes concernées. Si toutefois vous n’aviez pas donné votre accord ou si vous changiez d’avis sur l’utilisation des données vous concernant, vous pouvez nous écrire pour vous opposer à leur utilisation.

 

QUELS RÉSULTATS SCIENTIFIQUES ONT DÉJÀ ÉTÉ OBTENUS ?

Plusieurs articles scientifiques ont été publiés en preprint. Nous vous expliquons ces résultats dans des article pour le grand public et une conférence en vidéo :

>> Symptômes, anticorps : premiers résultats sur le COVID-19

Les premiers résultats de SAPRIS-SERO montrent des écarts marqués entre régions françaises et identifient des facteurs associés à un risque plus grand d'infection.

>> Covid-19 : quel risque de mourir pour les jeunes adultes ?

Les risques de décès pour les adultes jeunes ou d’âge moyen sont comparables à ceux de certains sports extrêmes.

>> Web-conférence sur les résultats sur la COVID-19

[VIDEO] Écoutez les chercheurs présenter les premiers résultats de l’étude SAPRIS-SERO et répondre aux questions des volontaires.

>> Un tableau contrasté de l’infection au coronavirus par âge et par région

Notamment grâce aux résultats de SAPRIS-SERO, l’Institut Pasteur a pu estimer la part des personnes qui avaient été infectées depuis mars 2020, par tranche d’âge et par région. En février 2021, 40% des 30-39 ans avaient été infectés en Ile-de-France, mais moins de 5% des plus de 70 ans en Bretagne. Des informations intéressantes pour estimer l’immunisation de la population.