SAPRIS-SERO : un troisième test programmé

prélèvement sanguin au doigt

Octobre 2022

Combien de temps persistent les défenses du corps contre la covid-19 ? Comment varie la durée de la protection selon qu’elle a été acquise après des vaccinations ou des infections ? Contre quels variants ?

Ces questions sont au cœur du projet de recherche SAPRIS-SERO. Grâce à des tests sérologiques et des questionnaires en ligne, cette étude suit depuis avril 2020 des participants de grandes cohortes françaises, notamment l’étude familiale E3N-E4N. Plus de 82 500 personnes ont participé au volet sérologique. Près de 15 000 sont sollicitées à nouveau, en octobre 2022, pour un troisième test sérologique.

L’équipe de recherche dirigée par Fabrice Carrat étudie la persistance de nos défenses contre la maladie (anticorps) au fil du temps, en fonction de la vaccination et des infections passées. La capacité de la réponse immunitaire à neutraliser les différents variants les intéressent aussi.

Participants : répondre au questionnaire

Si vous avez reçu un kit de prélèvement, notez bien votre numéro de buvard et suivez les consignes dans le courriel d’invitation pour répondre au questionnaire au moment du prélèvement sanguin. Vous trouverez dans ce courriel votre identifiant et le lien vers votre plateforme de questionnaires.

Rappels : il existe plusieurs plateformes de questionnaires selon la génération.

En cas de difficultés de connexion, plus d’informations sur ces pages :

Qui peut participer ?

Plus de 82 500 participants ont déjà contribué à cette étude sérologique sur la covid-19. Les personnes qui ont déjà fait deux tests et pour qui les analyses ont pu être réalisées sont invitées à poursuivre leur participation avec ce troisième test. Cela permet d’étudier l’évolution dans le temps des anticorps chez une même personne.

Pour cette raison, ceux qui ont fait un prélèvement lors des vagues précédentes mais dont le colis a été malheureusement égaré du fait d’un problème de poste, ou pour qui la quantité de sang n’était pas suffisante pour faire des analyses ne seront pas sollicitées cette fois-ci.

Les participants inclus dans l’étude COPER sur le covid long ne seront pas non plus sollicités à nouveau car ils ont déjà donné leur sang récemment dans le cadre de cette étude.

Au total, 14 900 personnes sont sollicitées pour cette nouvelle vague de tests, dont 4200 participants de l’étude familiale E3N-E4N.

Quand a lieu cette nouvelle vague de prélèvement? Quels sont les délais pour vous renvoyer le buvard ?

Après un premier message d’information aux personnes concernées fin septembre 2022, les kits de prélèvement devraient être envoyés mi-octobre.

La date pourrait être décalée d’une ou deux semaines en cas de difficulté logistique. Un courriel quelques jours plus tôt préviendra de l’arrivée des kits.

Pour les renvois du buvard, l’idéal est de le poster dans les jours qui suivent sa réception et au plus tard le 10 décembre. Si vous êtes absents ou dans l’impossibilité de participer à ce moment-là, vous pouvez refuser de participer directement dans le questionnaire, en refusant le consentement.

Comment participer ou refuser?

Les personnes invitées par courriel recevront un kit par courrier à leur domicile. Comme pour les précédentes vagues, ce kit permettra de prélever un peu de sang au bout d’un doigt, à apposer sur un buvard et à renvoyer par la poste.

En parallèle, les participants devront remplir en ligne un questionnaire pour préciser s’ils ont eu la covid-19 ou s’ils ont reçu une dose de vaccin, depuis leurs dernières réponses.

Ceux qui souhaitent interrompre leur participation à l’étude SAPRIS-SERO pourront le faire au début de ce questionnaire.

Que faire en cas de changement d’adresse ?

Si vous avez changé d’adresse récemment et ne nous l’avez pas encore signalé, nous vous invitons à nous informer rapidement par email à contact@e3n.fr

Que faire si le kit n’arrive pas ? ou s’il est incomplet ?

Si vous avez reçu un courriel annonçant l’arrivée du kit, sans rien recevoir après 10 jours, prévenez-nous par courriel et nous nous efforcerons de vous en faire envoyer un autre rapidement. Prévenez-nous également s’il manque une pièce dans votre kit.

Quels résultats scientifiques ont déjà été obtenus ?

Les résultats des premiers prélèvements ont montré la très grande variabilité des taux d'anticorps contre la protéine Spike du virus SARS-CoV-2, selon l'âge, le sexe, l’infection par le virus ou le nombre et le type de vaccin reçus.

La quantité d'anticorps produite après vaccination était plus élevée chez les participants jeunes que chez les plus âgés, mais la quantité d'anticorps produite après infection suit une tendance contraire et était plus élevée chez les participants âgés que chez les plus jeunes.

Chez les participants ayant reçu deux doses de vaccin, deux injections d'AstraZeneca produisaient moins d'anticorps que deux injections de vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna), mais une injection d'AstraZeneca suivie d'une injection de vaccin à ARN messager était la combinaison associée à la quantité d'anticorps la plus élevée.

Ces résultats, publiés dans le journal Scientific Reports cette année, illustrent la complexité des mécanismes mis en jeu au niveau immunitaire, qui ne sont pas les mêmes en cas d'infection qu'en cas de vaccination, et ils contribuent à enrichir les connaissances dans ce domaine.

Les droits des participants

Cette nouvelle vague de prélèvements s’inscrit dans la continuité de l’étude SAPRIS-SERO. Pour mieux comprendre l’étude et ce à quoi participer vous engage, nous vous invitons à consulter la notice d’information du projet :

Le résultat de vos analyses

Vous recevrez à nouveau vos résultats individuels par courrier, sauf si vous demandez explicitement à ne pas les recevoir.

Les délais dans le cadre de cette recherche sont malheureusement bien plus longs que ceux d’un laboratoire d’analyses, de l’ordre de plusieurs mois. Nous espérons que vous ne nous en tiendrez pas rigueur.