Les statines et le risque de cancers cutanés

Statines_boites

Les cancers cutanés sont les tumeurs les plus fréquentes chez les personnes de type Caucasien, c’est-à-dire ayant la peau claire. Les statines, médicaments utilisés contre l’excès de cholestérol, ne sont pas dénuées d’effets secondaires et leur lien avec le risque de cancers cutanés n’est pas encore clairement établi par les études épidémiologiques.

Aussi, des chercheurs de l’étude E3N ont décidé de clarifier les relations entre statines et risque de cancers cutanés en analysant les données de femmes E3N. Les chercheurs disposaient d’informations sur leur phénotype pigmentaire, leur état de santé, leurs habitudes d'exposition solaire et plus généralement sur leur mode de vie. Pour ce qui est de l’utilisation de statines, les chercheurs se sont appuyés sur les données précises et exhaustives fournies par la MGEN sur les remboursements de soins et de médicaments des femmes E3N.

Les analyses ont été réalisées grâce à des modèles de régression de Cox multivariables avec l’âge en échelle de temps, ajustés sur les facteurs de risque connus des cancers cutanés. Sur la période de l’étude (2004-2014), 455 mélanomes cutanés, 1 741 carcinomes basocellulaires (CBC) et 268 carcinomes spinocellulaires (CSC) ont été diagnostiqués.

Les résultats ne révèlent aucun lien entre la prise de statines et le risque de mélanome (HR=1,16 ; IC à 95% = 0,94 - 1,44) ou de CSC (HR=0,89 ; IC à 95% = 0,66 - 1,19). En revanche, les femmes prenant des statines avaient un risque légèrement diminué de CBC (HR=0,89 ; IC à 95% = 0,79 - 0,996) par rapport à celles n’en ayant jamais pris. Par ailleurs, une augmentation du risque de mélanome associée à la prise de statines a été observée parmi les femmes ayant une exposition solaire résidentielle élevée.

statines-cancers-cutanes

 

Le nombre d’études épidémiologiques sur ce sujet étant limité, ces résultats invitent à poursuivre les investigations. En attendant, il parait important de bien se protéger du soleil lors de la prise de statines, qui sont des médicaments potentiellement photosensibilisants.

Pour en savoir plus : Al Rahmoun M, Ghiasvand R, Cairat M, Mahamat-Saleh Y, Cervenka I, Severi G, Boutron-Ruault MC, Robsahm TE, Kvaskoff M, Fournier A. Statin Use and Skin Cancer Risk: A Prospective Cohort Study. J Invest Dermatol. 2021 Oct 23:S0022-202X(21)02382-4.

Lien article